Home / post / Général / Hommage à Lilian Uchtenhagen

Hommage à Lilian Uchtenhagen

Die frühere Zürcher SP-Nationalrätin, Lilian Uchtenhagen, ist anfangs September kurz vor ihrem 88. Geburtstag gestorben. Als Hommage an diese engangierte Politikerin, die eine zentrale Rolle auch bei der Gründung von Memoriav gespielt hat, publizieren wir einen Text des Gründungspräsidenten von Memoriav und heutigen Botschafters Jean-Frédéric Jauslin.

L’annonce du décès de Mme Lilian Uchtenhagen, le 6 septembre dernier, alors que Memoriav vient de fêter ses vingt ans d’existence, m’a causé une réelle tristesse dans la mesure où cette personnalité du monde politique helvétique a eu une grande influence sur le développement de l’association que j’ai présidée depuis sa création en 1995 jusqu’en 2005 lorsque j’ai quitté la direction de la Bibliothèque nationale suisse (BN). Il se trouve que, lorsque j’ai pris mes fonctions à la BN en 1990, le Parlement était en train de réviser la loi sur la radio et la télévision. Un article a été ajouté disant que « le Conseil fédéral peut prescrire qu’un enregistrement des émissions de valeur doit être remis gratuitement à une institution nationale d’archivage.[1]» Lors des débats, une question a été déposée par Mme la Conseillère nationale Lilian Uchtenhagen. Elle voulait savoir qui serait chargé de cette mission et avec quelles ressources. A la sortie de cette séance, mes supérieurs m’ont dit : «puisque vous êtes en train de réorganiser la BN, regardez donc aussi ce ‘petit’ problème de l’audiovisuel!». J’ai donc contacté mon collègue Christoph Graf, directeur des Archives fédérales, pour étudier la question. Nous nous sommes rendus à la Cinémathèque suisse à Lausanne, à la Phonothèque nationale à Lugano et sur tous les sites de la radio et de la télévision. L’objectif était de déterminer ce qui relevait de l’aspect patrimonial. Nous nous posions surtout la question de savoir, puisque la loi prévoyait de conserver les émissions de valeur, quelle institution serait en mesure d’accueillir ces documents. Nous sommes vite arrivés à la conclusion qu’il n’y en avait pas, parce que le nombre d’informations générées était faramineux, de même que les budgets nécessaires.

Dans le cadre de nos actions, nous nous sommes surtout rendu compte que le patrimoine audiovisuel en Suisse se trouvait dans une situation extrêmement délicate. Même les émissions du téléjournal n’étaient pas stockées de manière conforme pour garantir leur conservation à long terme: on risquait d’en perdre trace sur plusieurs dizaines d’années. Suite à cela, nous avons immédiatement mis en place des «mesures d’urgence», et réussi à débloquer un crédit pour effectuer un certain nombre de travaux de conservation.

Pour résoudre la question de la conservation de l’audiovisuel, dans un premier temps nous avions imaginé ce que l’on avait appelé le CIAV (Centre d’information de l’audiovisuel suisse), un peu sur le modèle de l’INA (Institut national de l’audiovisuel) à Paris. Nous nous voyions déjà avec une grande tour à Berne, 1000 collaborateurs et des espaces de stockage phénoménaux avec des rangées de bobines alignées! Nous avons très vite déchanté. Lorsque nous en avons discuté avec quelques politiciens, tous nous ont dit d’abandonner cette idée car elle était irréalisable. C’est ainsi que l’on est passé du CIAV au RIAV (Réseau d’information audiovisuel), qui est devenu par la suite l’association MEMORIAV.

C’est donc à Mme Uchtenhagen et à sa perspicacité que nous devons la création de cette association dans laquelle la BN, les Archives et bien d’autres partenaires se sont retrouvés et ont collaboré activement pour devenir un modèle reconnu non seulement au plan national mais même sur la scène internationale. Qu’un hommage lui soit rendu pour sa démarche et son engagement !

Jean-Frédéric Jauslin, Ambassadeur de Suisse auprès de l’UNESCO et de l’OIF

[1]            21 juin 1991, Nouvelle loi fédérale sur la Radio et la Télévision (LRTV), art 69, al. 3

Lilian Uchtenhagen - photo©erlingmandelmmann.ch
Lilian Uchtenhagen au port d'Ouchy à Lausanne en 1983 - photo©erlingmandelmmann.ch